Affiche The Rocky Horror Picture Show mail

Deux séances spéciales autour du film :

- MARDI 24 JANVIER à 20h30 : Séance Ciné-Rock en partenariat avec l'association Havre de CinémaPROJECTION ANIMÉE PAR DEUX ANIMATEURS DU STUDIO GALANDE (PARIS)

- JEUDI 26 JANVIER à 20h30 : projection-débat présentée par Cannibale Peluche

Tarifs : 6,50 € ; TR : 5,50 € ; Étudiants : 3 € ; Adhérents Cannibale Peluche mardi 24 et jeudi 26 janvier : 2 €. Réduction adhérents Havre de Cinéma : Soirée Ciné-Rock mardi 24/01.

Film projeté du 18 au 31 JANVIER 2016 au Cinéma Le Studio (3, rue du général Sarrail – Le Havre)

Interdit - 12 ans

THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW
Un film de Jim SHARMAN (Royaume-Uni/États-Unis, 1975, 100') DCP, vost
Production :  Michael White, Lou Adler, John Goldstone pour Michael White Productions Ltd/Twentieth Century Fox
Scénario : Jim Sharman, Richard O'Brien, d'après la comédie musicale de Richard O'Brien
: The Rocky Horror Show (1973)
Directeur de la photographie : Peter Suschitzky

Direction artistique :
Terry Ackland-Snow
Costumes :
Sue Blane
Montage :
Graeme Clifford
Paroles et Musique : Richard O'Brien
Avec Tim Curry (Dr Frank-N-Furter), Susan Sarandon (Janet Weiss), Barry Bostwick (Brad Majors), Richard O'Brien (Riff Raff), Patricia Quinn (Magenta), Nell Campbell (Columbia), Peter Hinwood (Rocky Horror), Meat Loaf (Eddie)... 

Brad et Janet, fiancés de fraîche date, sont contraints de passer la nuit dans un château isolé, où ils sont accueillis par d'étranges fêtards. Sous l'influence de leur amphitryon, un travesti extraterrestre émule du baron Frankenstein dont les travaux tendent moins à un hypothétique progrès de l'humanité qu'à l'assouvissement d'une libido insatiable, les innocents tourtereaux basculent dans un univers charnel qui va balayer leurs inhibitions.

« CAUCHEMARS ÉROTIQUES AU-DELÀ DE TOUTE MESURE ET RÊVES SENSUELS À SAVOURER POUR TOUJOURS. »

Des nombreuses variations iconoclastes qui se sont attelées durant les turbulentes années 70 à satiriser/régénérer le mythe créé par Mary Shelley et ses poncifs à l'écran (Les Expériences érotiques de Frankenstein, Chair pour Frankenstein, Frankenstein Junior...), The Rocky Horror Picture Show demeure la seule à avoir acquis le statut de film « culte ». Au point de faire partie des rares films à pouvoir honnêtement s'enorgueillir de ce label si galvaudé, grâce aux projections participatives qui continuent de célébrer ses bienfaits euphorisants et émancipateurs. Si les trouvailles parodiques et les clins d’œil y abondent, dans l'esprit d'une période où codes et conventions de l'Histoire du cinéma étaient volontiers plongés dans un bain acide, deux atouts majeurs ont permis au film de transcender la simple séduction générationnelle et les chapelles cinéphiles auxquelles il semblait voué.

D'une part, ses fameuses chansons et leur théâtralité flamboyante adaptées de la comédie musicale originelle écrite et montée en 1973 par un Richard O'Brien frais émoulu de la troupe de Jesus Christ Superstar, d'autre part, une apologie de la liberté sexuelle comme du brouillage des codes masculins et féminins au profit d'un fétichisme omniprésent et de l'affirmation de l'individu et de ses désirs. Héritier déluré des freaks qui ont hanté quatre décennies de cinéma fantastique anglo-saxon et des icônes ambiguës du glam rock, le Rocky Horror... est en cela un récit initiatique dont le « time warp », cette distorsion temporelle tant invoquée par les protagonistes, encapsule indistinctement un regard tendre et ludique en direction du passé, une parenthèse hédoniste et fragile qui n'échappe pas au désenchantement de son époque, et une chambre d'écho des remises en question contemporaines liées aux genres et aux identités sexuelles.

Autres séances : Mercredi 18 janvier/16h30, Jeudi 19 janvier/18h30, Samedi 21 janvier/16h30, Mercredi 25 janvier/18h30, Jeudi 26 janvier (PROJECTION-DÉBAT PRÉSENTÉE PAR CANNIBALE PELUCHE) Samedi 28 janvier/20h30, Dimanche 29 janvier/16h30, Mardi 31 janvier/18h30.

RHPSTrailerFrame_008L

RHPSTrailerFrame_006L